« C’est parce que l’intuition est mystérieuse qu’il faut l’écouter » – V. Hugo

« Vous êtes-vous parfois replié en vous-même, plongeant vos yeux dans votre propre mystère, songeant et sondant ? Qu’avez-vous vu ? Une immensité. Une immensité, noire pour quelques-uns, sereine pour quelques autres, trouble pour la plupart.

Presque tous les penseurs qui se recueillent et méditent aperçoivent en eux-mêmes (c’est-à-dire dans l’univers, l’homme étant un microcosme) une sorte de vide d’abord terrible, toutes les hypothèses des philosophies et des religions superposées comme des voûtes d’ombre, la causalité, la substance, l’essence, le dôme informe de l’abstraction, des porches mystérieux ouverts sur l’infini, au fond, une lueur. Peu à peu des linéaments se dessinent dans cette brume, des promontoires apparaissent dans cet océan, des fixités se dressent dans ces profondeurs ; une sorte d’affirmation se dégage lentement de ce gouffre et de ce vertige.

Ce phénomène de vision intérieure est l’intuition.

…L’intuition est à la raison ce que la conscience est à la vertu : le guide voilé, l’éclaireur souterrain, l’avertisseur inconnu, mais renseigné, la vigie sur la cime sombre. Là où le raisonnement s’arrête, l’intuition continue. L’escarpement des conjectures ne l’intimide pas. Elle a de la certitude en elle comme l’oiseau. L’intuition ouvre ses ailes et s’envole et plane majestueusement au-dessus de ce précipice, le possible. Elle est à l’aise dans l’insondable ; elle y va et vient ; elle s’y dilate ; elle y vit. Son appareil respiratoire est propre à l’infini. Par moments, elle s’abat sur quelque grand sommet, s’arrête et contemple. Elle voit le dedans.

Le raisonnement vulgaire rampe sur les surfaces ; l’intuition explore et scrute le dessous.

L’intuition, comme la conscience, est faite de clarté directe ; elle vient de plus loin que l’homme ; elle va au delà de l’homme ; elle est dans l’homme et dans le mystère ; ce qu’elle a d’indéfini finit toujours par arriver… Et c’est parce qu’elle est surhumaine qu’il faut la croire ; c’est parce qu’elle est mystérieuse qu’il faut l’écouter ; c’est parce qu’elle semble obscure qu’elle est lumineuse. »

Victor Hugo
Extrait des Proses Philosophiques (1860-1865)

Publicités

Se libérer du connu – J. Krishnamurti

Un magnifique livre que je vous recommande. 

Nous ne voyons pas les choses telles qu’elles sont mais comme nous voulons les voir. Elles passent par le filtre de nos croyances, issues de nos expériences, de notre environnement, de notre éducation…

Nos pensées joue un rôle important dans notre perception du monde. Changeons nos pensées pour changer notre perception de celui-ci, pour agir différemment. Comme le disait Gandhi, soyons le changement que nous souhaitons voir dans le monde. Tout est possible. Nos peurs & croyances sont nos seules limites.

Je vous souhaite de vous détacher du passé pour vivre l’instant présent pleinement et être qui vous voulez être, vivre comme vous souhaitez vivre ! 

Paulo Coelho

Un auteur que j’aime particulièrement… Paulo Coelho. Ses livres tels que « l’Alchimiste », « Le manuscrit retrouvé » ou « Manuel du guerrier de la lumière » sont des petits bijoux que j’aime lire et (re)lire. Ses livres m’ont tant aidée – et m’aident encore – à grandir, à oser, à me questionner, à ma connaître. De belles prises de conscience ont eu lieu suite à la lecture de ces textes.

Je vous invite à découvrir ces pépites qui vont, je l’espère, changer votre vie, vous donner la force et le courage de suivre « votre légende personnelle », d’oser et de persévérer :)

« Quand tu veux quelque chose, tout l’Univers conspire à te permettre de réaliser ton désir. » – L’Alchimiste

Je médite jour après jour – Christophe André

Je vous recommande ce livre pour ceux qui souhaitent méditer mais qui pensent ne pas savoir. Une belle présentation de ce que sont la méditation et la pleine conscience.

meditation

Méditer est en soi facile. Mais … Nous sommes des êtres et nous pensons. Et c’est là que les choses se compliquent : nous ne pouvons pas ne pas penser. Ce n’est pas grave. L’important est de laisser passer les pensées afin qu’elles ne fassent pas leurs nids dans votre tête et vous empêchent d’être pleinement dans le moment présent.

Cela nécessite d’être indulgent envers soi, de la patience, de la discipline, de la compassion, de la bienveillance. C’est une vraie chance. Je ne peux que vous inviter à méditer, à être pleinement conscient le plus souvent possible de vos pensées, de vos actes. Ainsi vous retrouvez le pouvoir de créer votre vie, ça en vaut la peine non ? :)

Le jour où j’ai appris à vivre – Laurent Gounelle

gounelle_le_jour_plat_1

Encore un très beau livre de Laurent Gounelle que je vous recommande. Prendre conscience de sa propre mort est nécessaire pour aller à l’essentiel, vivre pleinement sa vie, oser sans nuire à autrui … Bien au contraire. Partager nous rend plus riche.

« On peut allumer des dizaines de bougies à partir d’une seule sans en abréger la vie. On ne diminue pas le bonheur en le partageant. » – Bouddha