Mousse au chocolat au tofu soyeux

b3942900-57e6-43bc-87f8-518682aff1d1_normal

Une recette simple, rapide, terriblement délicieuse!

Pour 5/6 personnes

  • 400g de tofu soyeux
  • 200g de chocolat pâtissier (type Dardenne avec minimum 71% de chocolat noir)

Faire fondre le chocolat noir dans 3/4 cuillères à soupe d’eau, à feu doux. Arrêter le feu avant que tout le chocolat ne soit fondu : il terminera de fondre grâce à l’eau chaude et à la chaleur de la casserole.

Egouter le tofu soyeux.

Ajouter le tofu soyeux au chocolat fondu. Mixer ou mélanger au fouet.

Servez dans des petits ramequins et mettez au frais au minimum 2h.

Bonne dégustation!

Publicités

Infusion gingembre/citron au quotidien

Je vous recommande (et je ne suis pas la seule) de consommer du gingembre et du citron au quotidien – sous forme d’infusion par exemple. Ces deux ingrédients ont de nombreuses propriétés bénéfiques pour la santé.

Le gingembre améliore la digestion, aide à maintenir la flore intestinale en bon état, est un anti-inflammatoire naturel, fait baisser la fièvre … En plus de ses effets aphrodisiaques très connus.

Le citron est un antioxydant, est riche en vitamine C, aide à désintoxiquer le corps, soulage les maux de gorge …

Ces deux ingrédients renforcent le système immunitaire, sont bons pour la peau, favorisent la digestion… Ils ont encore bien d’autres bienfaits pour la santé. On aurait tort de s’en passer.

Ma petite sélection que je vous recommande.

La vitamine D

Cette vitamine est très importante pour notre santé. Une carence a de nombreuses conséquences négatives :

  • Augmentation du risque de dépression
  • Augmentation du risque de cancer
  • Augmentation du risque d’hypertension
  • Augmentation du risque de développer la maladie d’Alzheimer
  • Augmentation du développement des caries…

S’exposer au soleil, se supplémenter en vitamine D pour éviter les carences et éloigner le risque de dépression qui pointe souvent le bout de son nez avec l’arrivée de l’hiver.

La naturopathie

Qu’est-ce que c’est ?

Je ne suis pas la mieux placée pour en parler mais je suis suivie par une naturopathe, je peux donc vous parler de mon expérience.

Rapidement, il s’agit d’une médecine qui part du principe qu’avoir une bonne hygiène de vie, une alimentation saine, qu’utiliser des méthodes naturelles contribuent à notre bien-être et à être en bonne santé.

Notre santé passe avant tout par ce qu’on a dans notre assiette mais également pas notre état psychologique : fatigue, stress … ont des conséquences sur notre santé. Qui peuvent être très graves. Il vaut mieux agir de façon préventive.

Cette médecine va avec ma vision des choses : prendre son temps, accepter le moment présent. Bien sûr que se soigner naturellement demande plus de temps, mais les bénéfices à long terme n’ont rien à voir avec les médecines traditionnelles. Sans parler qu’il n’y a pas forcément d’effets secondaires négatifs comme il peut y en avoir avec l’utilisation de médicaments.
Cette médecine prône, à mon sens, l’écoute de soi, de son corps. Prendre le temps de s’arrêter pour faire l’état des lieux c’est pouvoir agir et répondre aux besoins de notre corps.

Cette médecine prône le retour au naturel, aux choses simples. Vivre. On est souvent tentés (merci le marketing!) par le nouveau paquet de gâteaux ou la nouvelle boisson sucrée … Sans réfléchir aux conséquences sur notre santé. Redevenons acteur de notre santé, prenons le temps de réfléchir et de moins agir de manière impulsive. Il en va de notre santé, de notre bien-être, de notre vie en société … Rédécouvrons le plaisir de cuisiner. Les bons plats (d’un point de vue nutritionnel) n’ont pas besoin d’être compliqués.

Je suis arrivée à la naturopathie suite à de très gros soucis de santé.
Je me suis tournée rapidement du côté des médecines alternatives lorsque je suis devenue plus « autonome ». Il y avait, à mon sens, quelque chose d’illogique à prendre des médicaments, à subir une opération chirurgicale … et à voir combien de fois cela récidivait.
J’ai également expérimenté pas mal de choses qui m’ont permis de prendre conscience du rôle puissant du mental. Et dernièrement, mes expériences m’ont permis de prendre conscience du rôle également très puissant de nos intestins.

On a tout à gagner à se poser des questions sur la façon dont tourne le monde actuel. Ce n’est pas parce qu’on a toujours fait comme ça qu’il faut le faire. Remettre en question ce qui est catégorisé comme étant des « vérités » est nécessaire.

Je ne peux que vous conseiller d’aller voir un(e) naturopathe plutôt que votre médecin traditionnel. Vous apprendrez beaucoup de choses sur vous. Et mieux vaut il y aller lorsque vous pensez aller bien pour commencer un travail préventif ;)

Salon Zen – Paris 2015

J’ai eu la chance de me rendre au salon Zen, organisé à Paris, cette année. C’était la première fois et je ne regrette absolument pas. Je vous invite à vous y rendre l’an prochain.

Outre les stands destinés aux praticiens, aux écoles, j’ai participé à plusieurs conférences et ateliers. Vous n’imaginez pas à quel point cela m’a fait du bien : découvrir que d’autres personnes pensaient comme moi, agissaient notamment dans les domaines du bien-être et du développement durable. Cela m’a permis de gagner en confiance. L’importance accordée à ces domaines est encore sous-estimée mais les choses évoluent :)

J’ai assisté à des conférences sur le développement durable, sur le bien-être en entreprise, sur l’après burn-out, sur le feng shui … J’ai également pu visionner un film, « La Santé dans l’Assiette », très intéressant et que je conseille à tous de voir pour prendre conscience de l’impact de notre alimentation sur notre santé. Réduire la viande rouge, éviter les produits laitiers issus des vaches … ne seront que bénéfiques pour votre santé. Il s’agit des croyances collectives, héritées de nos ancêtres, qu’il faut revoir. Notre société a évolué, nos modes de vie aussi. Nous n’avons plus les mêmes besoins – ni la même qualité des produits – qu’il y a encore quelques années.

Je reviendrai sur certaines conférences, sur certaines pratiques prochainement, à travers de nouveaux articles.

http://www.salon-zen.fr

Pourquoi manger bio ?

L’alimentation a toujours été un sujet de préoccupation important, pour ma part. En quête de l’alimentation parfaite, qui ne sera ni mauvaise pour la santé, qui ne fera pas grossir, qui participera à mon bien-être. Certains y verront un côté maladif, mais pour ma part, il s’agit avant tout de faire preuve d’amour et de respect pour soi, pour son corps.

Mes expériences et réflexions m’ont permis de prendre conscience de ma sensibilité au développement durable. Originaire de la campagne, le fait de devoir habiter en ville dans le cadre de mes études a été le déclic. Et tout ceci m’a amené sur le chemin de l’alimentation bio.

Certes, il y a encore des pesticides. Mais beaucoup moins.

N’oublions pas que les pesticides se retrouvent ensuite dans notre corps, celui-ci se retrouve donc pollué, entraînant de nombreuses de maladies … Si on favorise une alimentation bio, peu à peu, les « non-bio » vont être contraints de s’y mettre également pour pouvoir continuer à vivre.

Les deux partis ont donc un rôle à jouer. Nous, consommateurs, en optant pour le bio (made in France si possible, les contraintes ne sont pas les mêmes dans les autres pays). Et les agriculteurs en s’aventurant sur ce terrain.

Les enjeux sont minimisés mais il s’agit d’une affaire de santé, d’environnement, d’économie.

Un changement à souhaiter du côté des politiques : inciter à passer au bio plutôt que de donner des aides à ceux qui ne font pas du bio. Ne plus se focaliser sur la rentabilité économique mais sur la qualité et le bien-être. L’argent ne devrait pas être priorisé sur la santé.

Quelles huiles utiliser ?

Il est recommandé de privilégier les huiles naturelles que celles industrielles.

Quelques exemples : huile de noix, huile de noix de coco, huile d’olive, huile de colza…

A éviter : huiles végétales, huile de tournesol

Il s’agit d’apporter de « bons » gras à notre organisme qui en a besoin, contrairement à ce que les médias et certains régimes font croire. Il s’agit de faire le bon choix pour que ces gras ne soient pas néfastes.